top of page
  • Photo du rédacteurconsulting driver

Le patron de Uber devient chauffeur : il en ressort.....

Il a voulu se plonger dans le travail pour répondre à sa question la plus préoccupante du moment : pourquoi Uber a autant de mal à embaucher.

Pour mieux comprendre son produit, mieux comprendre son client et finalement mieux comprendre et gérer son entreprise, autant se retrousser les manches et mettre les mains dans le cambouis. Surtout quand l’on est patron. Du côté de chez Uber en Californie, c’est exactement ce qu’a cherché à faire Dara Khosrowshahi, qui a déclaré au Wall Street Journal qu’il avait vécu l’expérience de chauffeur et de livreur en septembre l’année dernière.

Pour lui, il fallait répondre à une question de plus en plus préoccupante : une question d’embauche, ou plutôt de difficulté à embaucher. Chez la société de VTC et de livraison de repas, les chauffeurs et livreurs se font particulièrement rares depuis quelques mois et Uber veut maintenant chercher à soigner ceux qui travaillent pour servir son chiffre d’affaires, déjà bien livrés à eux-mêmes sous leur statut d’indépendant par le passé.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page